Corse : manifestation à l'appel des nationalistes à Ajaccio

À trois jours de la venue en Corse d'Emmanuel Macron, une manifestation est prévue ce samedi 3 février à Ajaccio (Corse-du-Sud). Les nationalistes qui dirigent la région depuis décembre appellent à une forte mobilisation. Le point avec Julien Gasparutto, en direct sur place.

FRANCE 3

"Les nationalistes ont revu à la baisse leurs ambitions, ils attendent 8 000 personnes", rapporte Julien Gasparutto en direct d'Ajaccio (Corse-du-Sud). Sous cette barre, la manifestation sera considérée comme un échec. "Ce rassemblement a été décidé il y a dix jours à Paris par les responsables nationalistes après leur entrevue avec le Premier ministre et le président du Sénat. Deux rendez-vous qui se sont soldés par une fin de non-recevoir pour Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni sur leurs principales revendications, la co-officialité de la langue corse, le statut de résident, ou encore le rapprochement des détenus", rapporte le journaliste.

Un rassemblement prématuré ?

"Ils entendent donc cet après-midi entamer un rapport de force avec l'exécutif, trois jours avant la venue d'Emmanuel Macron ici pour commémorer l'assassinat du préfet Erignac", poursuit le journaliste. "L'Élysée scrutera donc de près la mobilisation de cet après-midi, mais aussi la nature des manifestants, parce que pour peser et réussir ce test, les nationalistes doivent rassembler au-delà de leur base, ce qui est loin d'être gagné". En effet, beaucoup de Corses, et l'opposition de droite en tête jugent prématuré un tel rassemblement avant même d'avoir rencontré Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nationaliste Gilles Simeoni célèbre son élection, à Bastia (Haute-Corse), le 10 décembre 2017.
Le nationaliste Gilles Simeoni célèbre son élection, à Bastia (Haute-Corse), le 10 décembre 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)