Corse : les nationalistes favoris du scrutin

Ce dimanche 3 décembre était le premier tour des élections territoriales en Corse. Le 1er janvier, les deux départements et la région seront remplacés par une collectivité unique. L'assemblée pourrait être dominée par les nationalistes. 

FRANCE 3

230 000 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 3 décembre en Corse pour désigner les 63 membres de la nouvelle collectivité unique qui doit remplacer les deux départements et la collectivité territoriale. Un vote pour une fusion qui est plutôt bien accueillie par les Corses. "On est très motivés, parce que c'est très important", explique un homme interrogé au micro de France 3.

Sept listes en concurrence

Pour ce premier tour, sept listes sont en concurrence. Le président du Conseil exécutif sortant, Gilles Simeoni, a reconstitué son alliance avec Jean-Guy Talamoni. Ici, à Bastia (Haute-Corse), terre nationaliste, le vote est décisif, et l'enjeu final, c'est l'autonomie. Pour cet électeur, "le destin de la Corse doit passer par le fait d'avoir un régionalisme plus important, une plus grande autonomie dans la gestion et pourquoi pas une forme de fédéralisme". Le second tour aura lieu dimanche prochain. Élue pour quatre ans, la nouvelle collectivité unique démarrera ses travaux en janvier 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau corse flotte au-dessus des manifestants le 22 février 2016 à Bastia (Haute-Corse).
Un drapeau corse flotte au-dessus des manifestants le 22 février 2016 à Bastia (Haute-Corse). (CHRISTIAN BUFFA / MAXPPP)