Corse : les attentes des nationalistes

Les nationalistes corses ont largement emporté les élections territoriales le 10 décembre dernier. Sur place, Patricia Issa-de Grandi évoque leurs revendications vis-à-vis de Paris.

Voir la vidéo
France 3

Au lendemain de la victoire de la coalition nationaliste aux élections territoriales de Corse se pose la question de l'autonomie de l'île. Sur place, la journaliste Patricia Issa-de Grandi fait le point sur la situation. "L'exécutif est enfin sorti de son silence", annonce-t-elle. "Édouard Philippe a appelé le leader nationaliste Gilles Simeoni pour lui dire ses 'félicitations républicaines' et lui dire qu'il est prêt à l'accueillir à Matignon pour ouvrir une discussion", explique-t-elle.

Une plus grande autonomie ?

Les nationalistes espèrent négocier plusieurs revendications. La journaliste détaille : "Ils veulent l'autonomie de la Corse, mais aussi la coofficialité de la langue Corse sur l'île. Il veulent également la création d'un statut de résident ou l'amnistie des 'prisonniers politiques'. Si ces revendications devaient aboutir, il faudrait procéder à une modification de la constitution."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les figures de la corse nationaliste, Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, le 3 décembre 2017 à Bastia.
Les figures de la corse nationaliste, Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, le 3 décembre 2017 à Bastia. (MAXPPP)