Corse : l’enquête pointe l’imprudence du guide

Une enquête a été ouverte après la mort de cinq personnes en Corse à la suite d'un accident de canyoning. La responsabilité du guide est pointée du doigt alors que la météo n’était pas favorable.

Une cinquième personne a été retrouvée morte en Corse, jeudi 2 août. Une femme de 22 ans, dont la découverte du corps vient s’ajouter aux quatre autres personnes retrouvées la veille. Une enquête a été ouverte depuis pour déterminer les causes du drame. Et les questions sont nombreuses, notamment autour du guide qui accompagnait le groupe et qui a aussi perdu la vie. Ce professionnel de 36 ans connaissait pourtant très bien la région et officiait dans ce canyon depuis cinq ans. Il avait dû racheter du matériel il y quelques semaines, mais la météo était mauvaise ce jour-là. "Certains avaient indiqué à leur groupe en question que les conditions n’étaient pas réunies pour effectuer cette sortie", a indiqué Éric Bouillard, procureur de la République d’Ajaccio.

"C’était trop tard"

Plusieurs autres témoignages viennent mettre à mal sa décision. Ainsi, ses collègues lui auraient demandé de sortir de l’eau à cause de l’orage, mais il aurait refusé. "D’un coup, on a vu une vague d’eau passer sur le barrage, on a essayé de faire des cris. À la fin du groupe, on nous a entendus, mais c’était trop tard, la vague est arrivée de suite", a témoigné Olivier Bonifaci, témoin du drame et agent du Parc national de Corse. Deux personnes ont été sauvées, un père et son fils, mais sont toujours en état de choc. C’est le pire drame de canyoning depuis 1990.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un hélicoptère survole le canyon de Zoicu en Corse, le 1er août 2018.
Un hélicoptère survole le canyon de Zoicu en Corse, le 1er août 2018. (PASCALE CHAUVEAU / MAXPPP)