Corse : l'île va-t-elle vers l'autonomie ?

Ce dimanche 10 décembre, les nationalistes corses Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni ont largement remporté les élections territoriales. Un triomphe historique.

FRANCE 3

La Corse se réveille après la victoire écrasante des nationalistes. Les électeurs analysent le scrutin avec prudence. La question de l'autonomie de la Corse est dans tous les esprits. Le dimanche 10 décembre, les vainqueurs ont été acclamés après l'annonce des résultats. Plus de 56% des voix ont désigné l'alliance des autonomistes et des indépendantistes. La liste de Jean-Guy Talamoni et de Gilles Simeoni obtient la majorité à la nouvelle assemblée.

Une déferlante nationaliste

Une déferlante nationaliste s'est abattue sur l'île. Les vainqueurs interpellent Paris sur leurs principales revendications. "Si, dans dix ans ou dans quinze ans, les Corses votent majoritairement pour l'indépendance, la Corse devra être indépendante. Elle ne sera indépendante qu'à travers le suffrage universel et la démocratie. Personne ne doit avoir peur de la démocratie", a déclaré Jean-Guy Talamoni. Après cette victoire sans ambiguïté, la balle est maintenant dans le camp de l'exécutif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader des autonomistes corses, Gilles Simeoni, à Bastia, dimanche 10 décembre 2017, après la victoire des nationaliste au second tour des élections territoriales. 
Le leader des autonomistes corses, Gilles Simeoni, à Bastia, dimanche 10 décembre 2017, après la victoire des nationaliste au second tour des élections territoriales.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)