Canyoning : la sécurité en questions

Avec cinq morts, l'accident de Soccia (Corse-du-Sud) est l'un des accidents de canyoning le plus meurtrier de ces dernières années. Comment expliquer un tel bilan ? 

FRANCE 2

L'accident qui a mené au drame de Soccia aurait-il pu être évité ? Y a-t-il eu imprudence ? Certains éléments le laissent penser. Le guide, un professionnel de 36 ans, était expérimenté. Il connaissait parfaitement le canyon. Il avait été inspecté lundi dernier, et avait acheté depuis du nouveau matériel, il était donc en règle.4% des accidents de montagne En revanche, la météo était mauvaise : les autres guides avaient écourté leur sortie à cause de la pluie, mais pas lui. "Ils lui avaient déconseillé de faire cette sortie", rapporte le procureur de la République à Ajaccio Éric Brouillard. 

Comment la pratique du canyoning est-elle encadrée ?

Les guides doivent être diplômés et le matériel de sécurité est obligatoire. Casques, harnais, corde, combinaison, tout est régulièrement contrôlé. "C'est surtout aux guides de bien préparer le terrain, tout l'environnement, c'est-à-dire les types de roches, les couverts forestiers qu'il y a au-dessus, les grands massifs, et comment l'eau va raviner dans son canyon et dans son aire de jeu", comme l'explique Vincent Milhau, moniteur. Les accidents sont-ils fréquents ? Le canyoning, c'est de l'escalade, de la natation, et de la spéléologie. Considéré comme un sport à sensations, il représente 4% des accidents de montagne, soit autant que la randonnée.

Le JT
Les autres sujets du JT
canyoning
canyoning (FRANCE 2)