Bastia : le forcené s'est donné la mort après avoir causé la mort d'une personne

La fusillade qui est survenue mercredi 30 janvier à Bastia en Haute-Corse serait liée à un conflit de voisinage. Le sexagénaire qui a ouvert le feu a tué une personne avant de se suicider.

FRANCE 3

Les impacts de tirs sont encore visibles sur les murs. Joseph Orsoni vivait dans cet immeuble avec sa compagne avant son coup de folie meurtrier mercredi 30 janvier. Au lendemain du drame, les habitants découvrent les dégâts, encore abasourdis par ce qu'ils ont vécu. À 16h30, dans un quartier du sud de Bastia en Haute-Corse, le forcené agresse un voisin à l'extérieur de l'immeuble, puis s'en prend au hasard à des riverains avant de se retrancher chez lui. Le Raid intervient et tente de négocier, en vain. Joseph Orsoni s'est donné la mort.

Un cutter et une arme à feu

Caroline Tharot la procureure de la République de Bastia a indiqué que plusieurs armes avaient été utilisées lors de l'attaque, un cutter et une arme à feu. Un périple meurtrier pour une banale dispute à propos de chiens. Âgé de 65 ans, l'homme avait été condamné à plusieurs reprises pour violences volontaires et menaces de mort. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Intervention de la police dans le quartier populaire de Montesoro, dans le sud de Bastia (Corse), où un forcené s\'est retranché avant de se suicider, après avoir fait un mort et cinq blessés, le 30 janvier 2019. 
Intervention de la police dans le quartier populaire de Montesoro, dans le sud de Bastia (Corse), où un forcené s'est retranché avant de se suicider, après avoir fait un mort et cinq blessés, le 30 janvier 2019.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)