Ajaccio-Le Havre : "Il n'y a pas eu d'agression" contre le président du HAC, "l'ACA a mérité sa qualification", selon le maire d'Ajaccio

Alors que le président havrais, Vincent Volpe, affirme avoir été agressé physiquement dans les tribunes de Timizzolu le soir du match contre Ajaccio, Laurent Marcangeli, le maire d'Ajaccio assure, de son côté, qu'il n'y a pas eu d'agression.

Les Havrais dénoncent également des menaces de mort, des insultes racistes et homophobes et des envahissements du terrain. 
Les Havrais dénoncent également des menaces de mort, des insultes racistes et homophobes et des envahissements du terrain.  (PIERRE ANTOINE FOURNIL / MAXPPP)

Le président havrais, Vincent Volpe, affirme avoir été agressé physiquement dans les tribunes de Timizzolu le soir du match contre Ajaccio."Il n'y a pas eu d'agression", affirme mardi sur franceinfo, Laurent Marcangeli. "Je viens d'avoir le président du club de l'AC Ajaccio au téléphone, il m'a dit que les vidéos attestaient du contraire", explique-t-il.

Les commissions des compétitions et de discipline se réunissent mardi

Les Havrais dénoncent également des menaces de mort, des insultes racistes et homophobes et des envahissements du terrain. La présidente de la LFP (Ligue de Football Professionnel) a annoncé que la commission de discipline va désormais juger les faits. La Ligue a annoncé lundi soir que la commission des compétitions et la commission de discipline se réuniront aujourd'hui, à 11 heures et à 13 heures pour traiter ces incidents. Mardi matin L'Equipe titre "La Honte" et consacre trois pages à ces événements.

"J'aurais bien aimé que l'Equipe titre la même chose quand le bus de Manchester City a été caillassé à Liverpool en quart de Champions League. Quand c'est chez nous, en Corse, ça prend toujours des proportions particulières", déclare Laurent Marcangeli. Le maire d'Ajaccio, aurait bien aimé qu'on attende de voir "les éléments fournis par le club par rapport aux incidents en tribune."

"L'ACA a mérité sa qualification"

"Le match n'a pas à être rejoué. Sportivement, l'ACA a mérité sa qualification en barrage contre Toulouse. En ce qui concerne les responsabilités dans les tribunes et en dehors, il faut que les personnes qui se sont comportées de manière irresponsable en paient le prix et que la justice fasse son œuvre", estime Laurent Marcangeli.

Si la Ligue de Football Professionnel décide de faire rejouer le match ou de le faire perdre à l'ACA, Laurent Marcangeli estimera que cette décision "va à l'encontre de ce qui s'est passé sur le terrain au niveau sportif. Ce club a fait une saison exceptionnelle, a réussi à remonter la situation contre le Havre dans un contexte difficile." "Cette équipe mérite de jouer les barrages contre Toulouse."