VIDEO. Corse : comment expliquer les tensions à Ajaccio ?

Depuis l'agression de pompiers dans un quartier sensible de la ville, les manifestations violentes et xénophobes se multiplient. 

France 2
Des pompiers agressés puis une salle de prière vandalisée et des slogans racistes ? Comment la haine a-t-elle gagné les rues d'Ajaccio ? Une équipe de France 2 s'est rendue dans la ville. Devant les caméras, les habitants soutiennent les manifestations de ce week-end. "Les gens ne veulent pas, ils n'acceptent cette évolution où il faut se barricader. On appelle les pompiers, on les caillasse, qu'est-ce que c'est, dans quel monde on vit ? ", commente un homme.

"Ils ont bousillé 30 ans d'intégration"

Pourquoi cibler ainsi une communauté ? Dans le quartier des Jardins de l'Empereur, les forces de l'ordre ciblent les entrées, mais habituellement, la cité - située à cinq minutes du centre-ville - est facilement accessible.
Les habitants reconnaissent les problèmes de trafic de drogue dans la cité, mais refusent qu'on dépeigne leur quartier comme un lieu livré aux délinquants et dénoncent les manifestations. "C'est juste une occasion d'exprimer leur haine contre les Arabes. Ils ont bousillé 30 ans d'intégration. Je pensais être chez moi ici. Je pensais que le temps des ratonnades, c'était fini, on se rend compte que non", explique un jeune corse d'origine marocaine. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants défilent à Ajaccio (Corse du Sud), le 27 décembre 2015.
Des manifestants défilent à Ajaccio (Corse du Sud), le 27 décembre 2015. (MAXPPP)