Consommation : la spéculation autour des cartes Pokémon et des boîtes de Lego

Publié
Consommation : la spéculation autour des cartes Pokémon et des boites de Lego
Franceinfo
Article rédigé par
P-L.Monnier, G.Baslé, J.Montupet - franceinfo
France Télévisions

Les arnaques n’épargnent aucun marché. Une étonnante spéculation a été observée autour de la vente de cartes Pokémon et boîtes de Lego.

Des bouts de plastique et des morceaux en papier qui affolent les marchés. Sur Internet, la réplique Lego du Titanic vaut 1 000 euros et certaines cartes Pokémon plus de 10 000 euros. Dorian et Valentin, âgés de 21 et 23 ans, sont des fans de Pokémon. Les deux amis ont commencé leur collection de cartes quand ils étaient petits. Ils ont aujourd’hui un trésor entre leurs mains.

Raréfaction des cartes 

Les cours montent et les cartes se font rares. Dans leur magasin, il n’y a pas grand-chose en vitrine. L’offre est limitée. Les scalpeurs sont des spéculateurs qui raflent tout et revendent immédiatement sur Internet 50% plus cher, parfois plus. L’un d'eux, contacté par les équipes de franceinfo, affirme avoir gagné plus de 15 000 euros en un an. Il ne se déplace même plus en magasin, un algorithme s’occupe de tout à sa place. Pour ce qui est Lego, certains parient sur l’avenir. "Investir dans les Lego, c’est très sérieux, ça demande du temps, de l’énergie. Ce n’est pas ‘tiens elle est jolie cette boîte je vais l’acheter’. J’aurais pu acheter une action Tesla, j’ai acheté une boîte Lego qui peut prendre de la valeur", témoigne Yoann Lopez, fondateur de Snowball.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.