A Auxerre, un père tue sa famille et se pend

Un père de famille aurait tué sa femme et ses deux enfants à l'arme blanche, puis étouffé sa belle-mère avant de se suicider.

Le père aurait poignardé sa femme et ses deux enfants de 6 et 11 ans. Il aurait ensuite étouffé sa belle-mère avant de se suicider. C'est la piste qui s'est confirmée mercredi 18 juillet, après la découverte de cinq membres d'une famille morts à leur domicile dans la soirée de mardi, à Auxerre (Yonne). 

L'alerte a été donnée par un membre de la famille qui, se rendant sur place dans la soirée, a découvert le père, pendu dans le garage. Ce dernier n'a pas laissé de mot pour expliquer son geste. Les autopsies des corps, prévues mercredi et jeudi, doivent confirmer les causes des décès, qui "remontent à ce week-end", selon les premiers éléments de l'enquête.

Des difficultés professionnelles

Alors que l'hypothèse d'un geste lié à des difficultés professionnelles était étudiée, le parquet a précisé que le père, un technicien de maintenance d'une société de distributeurs de billets de banque, n'était pas au chômage.

"L'enquête va se concentrer sur l'entourage amical, familial et professionnel de la famille pour comprendre ce qui s'est passé dans le pavillon", a précisé la vice-procureure de la République d'Auxerre, Marie-Eugénie Avazeri, qui a évoqué "une famille sans histoires", avec une mère "fonctionnaire".

La commune bouleversée

Dans ce quartier résidentiel de Piedalloues, tout proche du stade de l'Abbé Deschamps du club de foot de l'AJ Auxerre, l'émotion était vive mercredi. "Je suis bouleversée, c'était visiblement une famille très unie", a glissé une voisine à l'AFP.

Le couple de jeunes quadragénaires habitait le quartier depuis plusieurs années, selon le voisinage. "Je les croisais de temps en temps quand je promenais mon chien. C'étaient des gens assez discrets", raconte un autre voisin.