Chevènement annonce qu'il est candidat à la présidentielle

"J'ai décidé de me porter candidat pour faire bouger les lignes" a expliqué le président d'honneur du Mouvement Républicain et Citoyen au JT de France 2.

Jean-Pierre Chevènement, président d\'honneur du Mouvement Républicain et Citoyen, le 22 août 2010.
Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement Républicain et Citoyen, le 22 août 2010. (Jeff Pachoud / AFP)

L'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a officialisé samedi soir au journal télévisé de France 2 sa candidature à l'élection présidentielle de 2012.

"J'ai beaucoup réfléchi et j'ai décidé de me porter candidat pour faire bouger les lignes, comme je l'avais dit, c'est-à-dire pour mettre la gauche et la France à la hauteur des défis qui sont devant nous", a déclaré l'ancien ministre (ex-PS) de François Mitterrand, qui avait déjà été candidat à l'Elysée en 2002 (5,3%).

"J'avais le tort en 2002 d'avoir raison contre tous les autres et je n'accepte pas que ceux qui ont fait le lit du Front National en se ralliant au néolibéralisme puissent me transformer en bouc émissaire", a-t-il ajouté alors qu'il était interrogé sur le fait de savoir si cela ne faisait trop de candidatures à gauche de l'échiquier.

"Le problème est de savoir ce qu'ont dit les candidats. Moi j'ai mis en garde contre l'omnipotence des marchés financiers, j'ai proposé de redresser l'Europe (...), de fixer des repères clairs dans la sécurité, l'école", a poursuivi le sénateur du Territoire-de-Belfort

D'après Le Nouvel Observateur, François Hollande lui avait proposé la présidence de la commission de la Défense au Sénat en échange de son soutien au premier tour de la présidentielle. Sur France 2, Jean-Pierre Chevènement l'a qualifié "d'homme intelligent" qu'on peut "aider à se mettre à la hauteur".

Reste à ce qu'il obtienne les 500 signatures indispensables pour pouvoir se lancer dans la course à l'Elysée...