Ces contraintes qui empêchent les patrons d'embaucher

Les patrons de TPE/PME rechignent à recruter pour éviter certaines contraintes. Manuel Valls a fait des annonces pour les ôter. Illustration dans une PME des Hauts-de-Seine.

France 3

A Antony (Hauts-de-Seine), Philippe Castres est à la tête d'une PME spécialisée dans la réparation et la pose de fenêtres. La société comprend neuf employés, dont le patron. Et si Philippe Castres n'a pas plus de salariés, c'est parce que "le seuil des 10 est un peu problématique". En franchissant ce seuil, le chef d'entreprise devrait s'acquitter de taxes supplémentaires et recruter un délégué du personnel.

Le renouvellement du CDD apprécié

Du coup, il attendait avec impatience les annonces de Manuel Valls ce 9 juin. Le gel des seuils sociaux va dans le bon sens à ses yeux. "Si on peut enlever des contraintes à l'entreprise, c'est très bien", assure-t-il à France 3.

Philippe Billard, son chef d'équipe, accueille avec bienveillance aussi la possibilité de renouveler deux fois un CDD. "Ça permet d'avoir plus de temps pour savoir si le salarié peut bien s'implanter dans l'entreprise, s'il correspond à ce qu'on recherche", estime-t-il.
 
 

Le JT
Les autres sujets du JT