Cet article date de plus d'onze ans.

Bus, métro et tramay étaient quasiment paralysés jeudi en raison d'un mouvement de grève suite à une agression

L'agression au couteau d'un chauffeur de bus par un passager s'est produite mercredi soir vers 21h00 au terminus.Toutes les lignes de bus étaient à l'arrêt. "Depuis 10H30, tout est interrompu et il est vraisemblable que cela reste en l'état jusqu'à la fin de la journée", a indiqué une porte-parole la Régie des Transports de Marseille (RTM).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sur le réseau des bus, toutes les lignes étaient à l'arrêt dans la ville. (Getty Images (Libre de droits))

L'agression au couteau d'un chauffeur de bus par un passager s'est produite mercredi soir vers 21h00 au terminus.

Toutes les lignes de bus étaient à l'arrêt. "Depuis 10H30, tout est interrompu et il est vraisemblable que cela reste en l'état jusqu'à la fin de la journée", a indiqué une porte-parole la Régie des Transports de Marseille (RTM).

Une des deux rames de tramway était totalement paralysée, tandis que seulement 3 rames sur 13 étaient en circulation sur la seconde. Enfin, une seule ligne de métro, sur les deux qui desservent la cité phocéenne, fonctionnait avec une rame sur deux, selon la RTM.

La grève a été déclenchée jeudi matin à la prise de service après qu'un conducteur de bus eut été victime d'une agression de la part d'une jeune passager vers 21H00 mercredi soir au terminus d'une ligne dans les quartiers sud de Marseille.

Le chauffeur a été légèrement blessé à la main d'un coup de couteau de chasse et son agresseur a été interpellé. Selon la direction de la RTM, l'arrêt de travail devrait se poursuivre toute la journée.

La grève des transports urbains a notamment surpris jeudi matin de nombreux élèves qui devaient se rendre dans les centres d'examen pour y passer les épreuves de philosophie du baccalauréat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.