Cet article date de plus d'un an.

Une moitié de péniche à la dérive, sans équipage, remorquée au large de l'île d'Ouessant

Le navire s'est brisé en deux alors qu'il était tracté vers l'Afrique de l'Ouest. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La partie arrière de la péniche Therese Straub.  (PREMAR)

Une moitié de péniche qui était tractée mercredi 16 octobre par l'Abeille Bourbon au large de l'île d'Ouessant, est arrivée dans l'après-midi à Brest, a appris franceinfo auprès de la préfecture maritime de l'Atlantique. Mardi, à la mi-journée, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen a été alerté par un porte-conteneur qu'une moitié de péniche, à la dérive, se trouvait au nord-est de l’île d’Ouessant.

Cette péniche, sans équipage à bord, se trouvait à l’entrée du dispositif de séparation du trafic, "l'autoroute de la mer", précise à franceinfo la préfecture maritime de l'Atlantique, "avec beaucoup de trafic maritime".

La péniche s'est brisée en deux mais le remorqueur ne s'en est pas aperçu

La coque à la dérive, sans équipage à son bord, est en fait la partie arrière de la péniche allemande Therese Straub. "La péniche était transportée, tractée par un remorqueur, L'Arion entre les Pays-Bas et l'Afrique de l'Ouest", explique la préfecture maritime. Au large de la Bretagne, elle s'est brisée en deux et le remorqueur ne s'en est pas aperçu.

Pour éviter toute collision, et sécuriser le trafic maritime, le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Bourbon a donc été déployé par le préfet maritime de l’Atlantique.

Le convoi devait arriver au port de commerce de Brest, ce mercredi, en début d’après-midi.

Le remorquage de l'arrière de la péniche Therese Straub.  (PREMAR)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.