Bretagne : une initiative pour sauver les crapauds et les grenouilles

Près de Rennes, des aménagements ont été mis en place pour éviter que les amphibiens se fassent écraser sur les routes.

FRANCE 3

À Vern-sur-Seiche (Ile-et-Vilaine), crapauds, grenouilles et autres batraciens passent l'automne dans les bois de Soeuvres. En janvier, à la saison des amours elles traverseront la route pour rejoindre leurs belles afin de se reproduire dans l'étang.
"On a vu des soirs 100 batraciens écrasés lorsque la route est humide et qu'il fait assez doux", s'alarme Arnaud Poulain, président de l'association la Parvole.

65 000 euros

Cette année pour éviter l'hécatombe, ils emprunteront un nouveau chemin. Cinq crapauducs sont en construction dans la commune. "C'est un caniveau qui est situé au niveau de la chaussée et qui est ajouré pour permettre aux amphibiens de voir la lumière passer au travers de ce caniveau et de traverser cette route quasiment sans s'en rendre compte", explique Jean François Le Bas, du service espaces naturels au conseil départemental d'Ile-et-Vilaine.
Jusqu'à présent, une association de bénévoles piégeait les batraciens dans des seaux et les aidait à traverser la route. Ces crapauducs vont coûter 65 000 euros au département.

Le JT
Les autres sujets du JT
Accouplement de grenouilles à Mijoux (Ain), le 19 mars 2011.
Accouplement de grenouilles à Mijoux (Ain), le 19 mars 2011. (ERIC FEFERBERG / AFP)