Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Une opération bénigne de la prostate tourne au drame, à Bourges : la fille de la victime témoigne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bourges : une opération de la prostate se termine "en véritable boucherie"
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un chirurgien est accusé "d'homicide involontaire". Les critiques sont violentes et les détails donnés sur l'intervention sont glaçants.

Le drame s'est déroulé le 14 janvier dernier. Un patient de 60 ans, Henry Latour, est décédé à l'hôpital de Bourges (Cher) lors d'une banale opération de la prostate. La famille de la victime a déposé plainte pour "homicide involontaire" contre le chirurgien urologue et une enquête préliminaire est en cours. La fille de la victime exige la vérité. "Il n'était pas du tout inquiet de l'opération", explique Émilie Latour.

Les choses vont dégénérer

L'opération tourne au cauchemar. Le retraité perd six litres de sang et fait un arrêt cardiaque qui lui sera fatal. Deux mois après le décès, la famille apprend que le chirurgien qui s'est occupé d'Henry Latour n'a plus le droit d'opérer. "Je le découvre hors de lui vis-à-vis du personnel et du patient", écrit l'anesthésiste dans un rapport. D'après l'avocat de la famille, les choses vont ensuite dégénérer. "Nous sommes tous parvenus à la conclusion que cette intervention était une véritable boucherie", conclut l'anesthésiste. Le chirurgien se défend et met en avant le risque zéro qui n'existe pas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.