Précarité : le geste désespéré d'un étudiant lyonnais

À Lyon (Rhône), un étudiant de 22 ans est dans un état critique. Ce jeune homme s'est immolé par le feu devant le Crous, vendredi 8 novembre. Il avait publié un message sur les réseaux sociaux faisant part de sa précarité en tant qu'étudiant.

France 2

En pleine après-midi vendredi 8 novembre, un étudiant de 22 ans s'est aspergé d'essence et s'est immolé juste en face du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires), dans la ville de Lyon (Rhône). L'un de ses amis est arrivé sur place quelques minutes après. "Je suis arrivé en même temps que les pompiers, on n'a pas pu faire grand chose. Je l'avais vu la veille en réunion, il était bien", explique Jean-Baptiste Lachenal, étudiant et membre du syndicat solidaires.

Une situation de précarité extrême

L'étudiant a été transporté à l'hôpital dans un état très grave. Il est brûlé à 90% et son pronostic vital est engagé. Peu avant son geste, il a publié une lettre sur sa page Facebook. Il y évoque ses difficultés financières et justifie son acte par des revendications politiques, la lutte contre le libéralisme et les inégalités. "Il était actuellement sans bourse, en recherche d'emploi. Cette immense précarité, c'est le lot de très nombreux étudiants", précise Bastien Pereira, enseignant et membre du syndicat Sud éducation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Crous dans le 7e arrondissement de Lyon. 
Le Crous dans le 7e arrondissement de Lyon.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)