Assainissement de l'eau : des disparités qui agacent

Selon les communes, les règles relatives à l'assainissement de l'eau varient pour les particuliers. Ces différences sont parfois très importantes.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis 2006, les particuliers non raccordés au tout-à-l'égout sont soumis à des obligations d'assainissement de l'eau. Les associations de consommateurs s'insurgent car les règles sont très variables.

Patrice Tubeuf, retraité, voit rouge après son dernier contrôle. L'examen de sa fosse septique a pris un petit quart d'heure. Prix : 124 euros. "Ce n'est absolument pas justifié. Le prix doit être en rapport avec le service rendu", estime-t-il.

L’État sollicité pour plus de précision

En 10 ans, selon 60 millions de consommateurs, les particuliers auraient déboursé 1,5 milliard d'euros pour ces contrôles. Selon la commune, les tarifs varient de 50 à 200 euros et la fréquence des contrôles va de tous les quatre ans à tous les 10 ans. Et les agents contrôleurs ne sont pas toujours diplômés. Les associations demandent plus de précision de l’État.

Patrice Tubeuf doit faire des travaux, selon le résultat de son contrôle. "Le tout-à-l'égout va être installé dans les deux-trois ans à venir. Hors de question que j'investisse 10 000 ou 15 000 euros et que je défonce mon terrain", confie-t-il à France 2. Seul le maire peut l'y contraindre. C'est rarement le cas.

Le JT
Les autres sujets du JT