Cet article date de plus de treize ans.

Actions d'agriculteurs: blocages à Auch

Les principaux accès à Auch ont été bloqués lundi matin par des centaines d'agriculteurs en colère
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 
Les principaux accès à Auch ont été bloqués lundi matin par des centaines d'agriculteurs en colèreLes principaux accès à Auch ont été bloqués lundi matin par des centaines d'agriculteurs en colère

Les manifestants, issus de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA), dénoncent la baisse de leurs revenus.

Une opération similaire a eu lieu samedi matin à Tarbes, quand des centaines d'agriculteurs ont entravé l'essentiel de la circulation automobile avec près de 200 tracteurs.

Lundi matin à Auch, les manifestants ont commencé à interdire les accès à la préfecture du Gers, lors d'une opération baptisée "Auch, ville morte", à 9h00 du matin, avec 215 tracteurs, selon la police. Ils ont dressé neuf barrages sur les principaux axes d'entrée dans la ville, prévoient de se regrouper vers 15h00 sur la place de la Libération, au centre d'Auch.

La FDSEA et les Jeunes agriculteurs réclament notamment une "année blanche" sur le plan fiscal pour tous les agriculteurs.

La Chambre de Métiers, La Maison de l'Artisan et l'Union Professionnelle Artisanale du Gers ont appellé leurs membres à se joindre à la manifestation. Plusieurs artisans se sont associés au blocage d'Auch, à l'aide de camions et camionnettes.

Les manifestations d'Auch et Tarbes s'inscrivent dans la campagne de mobilisation décidée par la FNSEA, qui réclame un "plan d'urgence" de 400 millions d'euros et compte rassembler 30 à 40.000 manifestants dans toute la France le 16 octobre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.