60 salariés de l'imprimerie Hélio-Corbeil, à Corbeil-Essonnes, retiennent leur patron depuis mercredi matin

Ils ont réagi ainsi à l'annonce en comité d'entreprise exceptionnel d'un plan de licenciements de 55 salariés, a indiqué la CGT. L'imprimerie emploie près de 140 salariés au total.Les salariés de l'équipe du matin retiennent Yvan Lesniak, président de Circle-Printers France, société propriétaire du site.

(DR)

Ils ont réagi ainsi à l'annonce en comité d'entreprise exceptionnel d'un plan de licenciements de 55 salariés, a indiqué la CGT. L'imprimerie emploie près de 140 salariés au total.

Les salariés de l'équipe du matin retiennent Yvan Lesniak, président de Circle-Printers France, société propriétaire du site.

Leur exigence: qu'il prenne contact avec Francis Morel, directeur général du groupe Le Figaro, et Jean-Pierre Bechter, maire (UMP) de Corbeil-Essonnes et administrateur de la Socpresse, proche de l'ancien maire (UMP) de la commune, Serge Dassault, qui est propriétaire de la Socpresse.

Les salariés veulent "une réunion ce jour afin de revoir la décision concernant le plan de charge d'impression du TV Magazine du groupe Figaro à Helio Corbeil", a indiqué la CGT dans un communiqué, ainsi qu'un "moratoire sur ce plan de licenciements", a ajouté à l'AFP Marc Roumejon, secrétaire général de la CGT 91. "Depuis plusieurs semaines, le TV magazine est imprimé à Charleroi en Belgique et met en péril la pérennité du site d'Helio Corbeil. Rien ne justifie ce choix compte tenu que la productivité et le savoir-faire professionnel des salariés d'Helio Corbeil ont été reconnus par les dirigeants du groupe du Figaro", indique ce communiqué.