59 % des personnes sondées par l'IFOP sont hostiles à un recul de l'âge légal de départ en retraite au-delà de 60 ans

Le sondage a été réalisé pour Dimanche Ouest France.Toutes les solutions qui se présentent pour réformer le régime suscitent l'hostilité des personnes interrogées. Hostilité cependant moins nette pour la constitution de fonds de pension (approuvée par 48 % contre 50 %) et l'allongement de la durée de cotisation (approuvée par 45 % contre 55 %).

(France 2)

Le sondage a été réalisé pour Dimanche Ouest France.

Toutes les solutions qui se présentent pour réformer le régime suscitent l'hostilité des personnes interrogées. Hostilité cependant moins nette pour la constitution de fonds de pension (approuvée par 48 % contre 50 %) et l'allongement de la durée de cotisation (approuvée par 45 % contre 55 %).

La solution d'une augmentation des cotisations est en revanche massivement rejetée à 73 %, de même que la diminution du niveau des retraites (95 %).

Les réponses varient beaucoup suivant l'âge, les sympathies politiques et le statut professionnel, note l'IFOP.

L'enquête a été réalisée les 11 et 12 février auprès d'un échantillon de 957 personnes représentatif de la population âgée de plus de 18 ans.