Cet article date de plus de dix ans.

535 emplois devraient être affectés par cette décision prise par l'électricien allemand

Le maintien en activité "de ses cinq tranches charbon les plus anciennes qui ne répondent plus aux exigences environnementales et aux besoins du marché de l'électricité (...) remettrait en cause la performance économique de l'entreprise à partir de 2013", explique EON.Les unités sont logées dans la SNET (reprise à 100% par EON en 2010).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le PDG d'EON, le producteur d'électricité allemand, J. Teyssen,  en 2010 (AFP/PATRIK STOLLARZ)

Le maintien en activité "de ses cinq tranches charbon les plus anciennes qui ne répondent plus aux exigences environnementales et aux besoins du marché de l'électricité (...) remettrait en cause la performance économique de l'entreprise à partir de 2013", explique EON.

Les unités sont logées dans la SNET (reprise à 100% par EON en 2010).

Ces cinq unités de production d'électricité, qui ont toutes plus de 40 ans, sont implantées sur les centrales Emile Huchet (Saint-Avold, Moselle), Provence (Gardanne-Meyreuil, Bouches-du-Rhône), Hornaing (Nord) et Lucy (Montceau-les-Mines, Saône-et-Loire).

La direction a proposé aux représentants du personnel "d'ouvrir une négociation qui portera entre autres sur des mesures d'accompagnement social".

A elles cinq, les unités concernées ont réalisé moins de 20% de la production totale d'électricité d'EON en France en 2010. EON estime qu'elles ne seront plus rentables à partir de 2013 en raison des tensions sur les prix du charbon, de la mise en service de nouveaux moyens de production et du fait que les émissions de gaz carbonique deviendront payantes en 2013.

En revanche, le groupe énergétique indique étudier "des investissements conséquents dans deux nouvelles unités de production : une sur la centrale d'Hornaing, avec la construction, en partenariat, d'une tranche à cycle combiné gaz, et une sur la centrale de Provence", avec la conversion d'une tranche en chaudière biomasse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.