François Hollande : une interview en deux temps

En plateau, Michel Dumoret décrypte l'interview de François Hollande.

FRANCE 3

Après le défilé du 14-Juillet, François Hollande a répondu aux questions de Claire Chazal et David Pujadas. Cette interview s'est déroulée en deux temps. Une première partie sur les questions internationales où le chef de l'État semblait à l'aise."C'est sur ce terrain-là que le chef de l'État espère regagner un peu de crédibilité. Et ce n'est pas gagné, car malgré ses succès à l'étranger, François Hollande reste à ce jour le président le plus impopulaire sous la cinquième République", explique Michel Dumoret en plateau.

Le point noir : l'emploi

La deuxième partie de son entrevue portait sur les questions intérieures. François Hollande a semblé plus en retrait. "Le chef de l'État n'avait pas grand-chose à annoncer aux Français alors il a parlé de la grandeur de la France, de son âme. Il a même cité le général de Gaulle", poursuit le journaliste de France 3 avant d'ajouter qu'il a du mal à "masquer ses échecs sur le front de l'emploi".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président François Hollande, le 14 juillet 2015, lors de son interview du 14-Juillet, à l\'Elysée, à Paris.
Le président François Hollande, le 14 juillet 2015, lors de son interview du 14-Juillet, à l'Elysée, à Paris. ( REUTERS)