''Après un Covid, ça fait du bien quand même !" : malgré le coronavirus, le bal du 14-Juillet fait le plein à Épinay-sur-Seine

Si beaucoup de villes ont choisi de renoncer aux festivités du 14-Juillet, d'autres ont maintenu banquet républicain, bal populaire et feu d'artifice. À Épinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, les habitants se sont retrouvés nombreux pour la Fête nationale.

Le bal populaire d\'Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, le 13 juillet 2020.
Le bal populaire d'Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, le 13 juillet 2020. (ADÈLE BOSSARD / RADIOFRANCE)

En ce 14-Juillet un peu particulier, beaucoup de villes ont ont choisi de renoncer aux traditionnelles festivités pour des raisons sanitaires, coronavirus oblige. Mais ce n'est pas le cas d'Épinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis : la municipalité a maintenu la soirée qu'elle avait prévue lundi, avec banquet républicain, bal populaire et feu d'artifice, sur les berges de Seine. Une soirée qui a attiré des centaines de personnes, malgré le virus.

''Il fallait oser mais j'ai confiance''

Il y avait bien des masques et du gel hydroalcoolique à l'entrée, en plus des drapeaux et des chapeaux, ainsi qu'un mètre de distance aussi entre les chaises autour de la table, mais tous ont savouré le bonheur de retrouver un peu de normalité. ''Après un covid, ça fait du bien quand même !'', sourit une habitante. ''On revit un peu !'', complète, ravie, sa voisine. "Moi, je me suis posé la question... Quand même, ils n'ont pas eu peur du virus. Ils ont osé et il fallait oser mais j'ai confiance.''

Globalement les distances sont respectées, sauf peut-être sur la piste de danse. Mais Véronique et Daniel y sont allés les premiers : ''Nous on est accros de danse !, indique Véronique. C'est pour cela qu'on a bien aimé danser au début, comme ça après, s'il y a trop de monde, on ne dansera pas.'' Le maire d'Epinay mise justement sur le bon respect des règles pour que tout se passe bien. Hervé Chevreau a lui-même eu le coronavirus en mars et tenait à ce que la vie normale reprenne un peu. 

Il faut faire la fête, il faut sortir, mais il faut être prudents.Hervé Chevreauà franceinfo

''Quand on l'a eu, poursuit l'édile, on sait ce que c'est et on sait qu'il faut prendre des protections et faire très attention. Il faut être prudent, mais on ne peut pas tout arrêter non plus. Je crois que la fête fait partie de la vie en général.'' Le feu d'artifice a aussi été maintenu pour que ceux qui préféraient rester chez eux puissent profiter de la fête, à distance.

Bal populaire à Epinay-sur-Seine, malgré le coronavirus : écoutez le reportage d'Adèle Bossard
--'--
--'--