14 Juillet : le renouveau du Char Leclerc

Un temps délaissé, le char Leclerc retrouve un certain attrait. De plus en plus utilisé dans des conflits aux quatre coins du monde, il s'apprête à être modernisé.

Soir 3

Comme lors de chaque 14 juillet, le char Leclerc restera l'une des attractions de la fête nationale. Un véhicule historique qui semblait daté, délaissé pendant de nombreuses années. Mais depuis un certain temps, il séduit de plus en plus. Pesant 56 tonnes, il est capable d'aller jusqu'à 80 km/h et peut tirer jusqu'à 4 kilomètres. Conçu dans les années 80, il s'apprête à vivre une réelle mise à jour. Une mutation a actuellement lieu pour optimiser ses performances. Le renforcement de son blindage ainsi que l'amélioration de ses moyens de communication lui donnent une seconde vie. Il disposera même bientôt d'une mitrailleuse télécommandée.


Un rayonnement à l'étranger


On dénombre au total 88 000 chars dans le monde. Parmi les pays se dotant d'une telle arme, on retrouve la Russie qui en dispose de 13 000 à elle seule. Cet outil de dissuasion a aussi été utilisé dans des zones de tensions en Syrie, au Yémen ou même en Ukraine. Face à ce regain d'intérêt, les industriels continuent de travailler sur de nouvelles fonctions afin de répondre aux attentes dans la lutte contre le terrorisme et la gestion de conflits majeurs. La France et l'Allemagne travaillent actuellement pour créer de nouveaux modèles d'ici 2030. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des chars Leclerc du 12e régiment de cuirassiers, le 4 septembre 2006 sur un voie à Saint-Cyr-en-Val, près d\'Orléans. Photo d\'illustration.
Des chars Leclerc du 12e régiment de cuirassiers, le 4 septembre 2006 sur un voie à Saint-Cyr-en-Val, près d'Orléans. Photo d'illustration. (ALAIN JOCARD / AFP)