Feuilleton 5/5 : "Retraités du bout du monde"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 28/03/2014Durée : 00h48

8.Le Saint: Direction l'espace avec l'arrimage réussi du vaisseau Soyouz a la station spatiale internationale. Il aura fallu 2 jours pour que les équipages russe et américain ne rejoignent l'ISS, suite à un problème technique sans gravité. Suite et fin de notre feuilleton. Depuis le début de la semaine, nous suivons des retraités français qui ont choisi de s'installer en Thaïlande. Pour ceux qui ont pris le risque, quel bilan tirent-ils de cette aventure? Sont-ils totalement heureux.

C'est ici qu'ils ont choisi d'écrire non pas la fin, mais le nouveau début de leur histoire. Jacques et Claudine, anciens commerçants. Toute une une vie de travail et une seconde vie qui démarre tout juste.

Dans un an, vous vivrez définitivement ici.

Je croise les doigts.

C'était leur 1re visite Ils s'étaient donné 4 mois pour voir et ils ont signé au bout de 3 semaines.

Ça a été le coup de coeur. On est montés dans le taxi et en arrivant ici, ça nous plaisait déjà.

Un nouveau départ, rien que pour eux deux. Ils ont des enfants de précédents mariages. La maison sera bien assez grande pour les accueillir en vacances. Ou bien ce sont eux qui rentreront de temps en temps, comme Monique, qui passe chaque année 6 semaines à Paris rien qu'avec sa fille.

On arrive à avoir de petites complicités qu'on n'avait pas avant. Ça nous a plutôt rapprochées. C'est ce que l'on peut dire aussi aux gens qui ont peur de s'expatrier. La plupart des gens qui sont partis comme ça ont retrouvé des liens beaucoup plus serrés avec leur famille en étant séparés Physiquement.

Quant aux parents plus âgés, après tout, pourquoi ne feraient-ils pas comme Jeannine, notre doyenne, qui passe au moins 4 mois par an ici, dans la ferme bio de son fils Pierre. C'est sûr, ça change de la Bretagne. Et dans la nouvelle maison que Pierre se fait construire avec vue imprenable, elle a déjà sa chambre.

Il y a un appartement d'un côté et un appartement de l'autre. L'appartement pour la mamie sera ici. Mon activité sera décroissante, certainement, mais je ne compte pas l'arrêter. C'est un peu nécessaire. Je me suis aperçu que j'en avais besoin.

Difficile de rêver meilleur décor pour prendre sa retraite de paysagiste. Au-delà de ses plages, la Thaïlande a 1000 visages à offrir. Ce n'est pas forcément pour tous les goûts, mais pour Jacques et Claudine, se perdre dans la foule thaïe a été le meilleur moyen de se retrouver, à deux. C'est notre dernière soirée avec eux. Désormais, il sera bien difficile de les suivre.

En venant ici, on pense qu'on va pouvoir vivre pleinement, vivre de nouvelles choses à fond. Chez nous, on a l'impression de végéter et de vieillir. Ici, c'est une nouvelle vie. C'est autre chose.

Pour vous, c'est ça, la retraite.

Voilà. On n'a pas envie d'attendre la fin comme ça, sans rien faire. On a envie de voir autre chose, de vivre autre chose, de voir d'autres horizons. Ça permet d'aller de l'avant et de ne pas vieillir. On n'a pas le temps de vieillir.

Seulement le temps de croquer la vie à pleines dents. Car le crépuscule, après tout, n'est jamais que l'aube d'un jour nouveau.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==