Feuilleton 4/5 : "Les soldats de l'ombre"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 20/02/2014Durée : 00h48

Notre feuilleton suit l'entraînement de 12 soldats qui veulent intégrer les forces spéciales de l'armée de l'air. Aujourd'hui, les stagiaires vont devoir mettre en pratique tout ce qu'ils ont appris. Une grande partie de leur avenir va se jouer ici, lors d'une mission fictive de 48 heures.

Vol de nuit au-dessus de la campagne française. Entassés dans un hélicoptère, les 11 stagiaires ont le visage fermé. Ils sont concentrés sur leur mission. La descente se fait à la corde, cette nuit les commandos doivent s'infiltrer près d'un aérodrome, censé être aux mains de terroriste.

Il faut qu'on aille sur la droite, on a 50 m à faire à découvert.

Une mission de plusieurs jours, la dernière avant d'obtenir leur ticket d'entrée au CPA-10. Le groupe des soldats Vince et Pierrot doit trouver un bon point d'observation en toute discrétion.

On est passés dans des prés, il n'y a pas de vaches, il n'y a rien, on ne s'est pas fait détecter.

Mais à l'endroit prévu, il y a un problème. L'aérodrome n'est pas visible.

On ne verra rien d'ici.

On ne voit pas la cible.

Le petit groupe cherche une autre position. A 2H du matin, ils finissent par trouver un maigre bosquet.

Ça y est, vous avez trouvé.

C'est pas l'idéal, mais on va faire avec.

Vous allez faire quoi ici maintenant.

On va s'installer, se camoufler et notre mission va être d'observer.

Au petit matin, une paire de jumelles bien camouflées.

La fatigue commence à se faire sentir.

On n'a pas le temps de se reposer, des phases de 20 minutes de sommeil, après on se réveille, on fait des gardes. Sur 2 jours, au début ça va mais plus le temps passe, plus c'est dur.

Ces hommes vont devoir rester couchés pendant 48 heures dans le froid ou la pluie. Le quotidien des Forces spéciales.

C'est un métier à part. Il faut être passionné par ce qu'on fait, Et avec toutes les conséquences que ça peut avoir. On est bien conscient que c'est un métier à risque, qu'on peut y laisser sa vie.

En face l'aérodrome, leur cible. De leur position, ils scrutent en permanence la moindre activité.

Une deuxième personne est arrivée, non armée, le cheveu grisonnant, des lunettes de soleil, un haut noir.

Il transmet les informations par communication criptée jusqu'ici. Au coeur de la forêt, une sentinelle, une tente. C'est là que le chef de groupe glane toutes les données sur l'ennemi, photos comprises, pour préparer l'assaut.

Pour l'habillement, des informations.

Pantalon beige, haut foncé, un fort accent corse.

Sur l'aérodrome, les supposés terroristes se préparent aussi. lls ont sorti leur arsenal.

Une deuxième kalachnikov, un peu différente. C'est une copie chinoise. C'est ce qu'on trouve au Mali, en Afghanistan. Là, vous jouez les méchants.

L'assaut aura lieu de nuit, à 4H du matin. Le scénario est déjà écrit. Le chef des terroristes va réussir à s'échapper. Nos stagiaires devront le traquer pendant plusieurs jours, leur ultime test.

"Les soldats de l'ombre", feuilleton signé Nicolas Chateauneuf, Philippe Maire, et Anne Cohen.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==