Feuilleton 4/5 : "Fontainebleau, la maison des rois"

a revoir

Diffusé le 12/09/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La suite de notre feuilleton consacré au château de Fontainebleau. Si vous vous demandez pourquoi parmi les 350.000 visiteurs annuels, il y a de plus en plus d'Asiatiques, eh bien c'est assez simple : l'impératrice Eugénie adorait les objets d'art chinois. Sa collection est présentée dans une aile du château.

Ce couple est en pleine lune de miel, mais il ne voyage pas seul. Riche homme d'affaires à Hong Kong, il s'est offert une équipe de prise de vue, et prend la pose, devant des monuments qu'il découvre visiblement au dernier moment.

Comment s'appelle ce château.

Fontainebleau. Fontainebleau.

Nos amoureux sont repartis sans même entrer dans le château. Les visiteurs asiatiques sont de plus en plus nombreux, attirés par le patrimoine français, et surtout par ce musée chinois. L'impératrice Eugénie, femme de Napoléon III, et passionnée d'art asiatique, a rassemble des pièces rares, collectées en 1860 lors d'une expédition franco-anglaise.

On trouve ici des oeuvres rarement exposées, même en Chine.

Ce n'est pas facile de trouver en Chine des objets très anciens.

L'an prochain, les touristes de Shanghaï pourront découvrir ce qui se cache derrière ces palissades, dans la cour d'honneur : un théâtre, dont le conservateur supervise la restauration. Cet échafaudage atteint près de 10 mètres de hauteur.

Le plafond est plutôt détérioré. Il y a des usures. C'est la première fois que je le vois de si près. Pas mal du tout.

Le théâtre, construit en 1857 pour Napoléon III, est très bien préservé Il n'a en effet servi que pour une dizaine de représentations. A la chute de l'empereur en 1870, il est livre à la poussière. Il est possible aujourd'hui de raviver les couleurs.

A travers cet essai de nettoyage, on voit la qualité de la peinture, et l'état de conservation : en dépit de petites craquelures, tout ça est globalement assez bien conserve.

Des images d'archives du théâtre abandonne. Les futurs visiteurs pourront le découvrir dans un an, restauré dans tout son éclat. Sur scène et en coulisses, on consolide les banquettes, et la machinerie est intacte, au grand étonnement des spécialistes.

C'est une pépite du XIXe siècle, gardée dans son jus, comme on dit. On va lui redonner vie.

Une fois restaure, il ne deviendra pas un théâtre vivant. Les représentations resteront exceptionnelles, car la conservation est à ce prix. Mais que peut bien faire un sportif dans l'enceinte du château ? A cette énigme, nous aurons la réponse. Demain.

"Fontainebleau, la maison des rois", un feuilleton signé Gilles Marinet, Loup Krikorian et Valérie Castel. Suite et fin demain.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==