Feuilleton 4/5 : "Au bonheur des dames"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/01/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La suite de notre feuilleton. Nous visitons les coulisses d'un cabaret réservé aux femmes. Des Chippendales présentent un spectacle de strip-tease. Une vie un peu particulière qui n'est pas toujours facile a accepter pour la famille ou les proches. Avec, à la clé, des ruptures ou des incompréhensions.

Le cochon.

Oui.

Les conseils de la fée du logis.

Avant de s'attaquer au grand ménage de la maison. A chacun son arme, Frank Bouchard la serpillière, et Angela l'aspirateur.

J'enlève les poils de chat.

C'est quoi ce délire.

Vous partagez les tâches ménagères.

Oui, 50/50.

Comme dans un couple, même si on n'est que colocataires.

Frank a posé ses valises chez Angela il y a une semaine.

Je n'ai pas eu le temps de ranger.

La raison : rupture amoureuse. Il est difficile de concilier son métier de chippendale avec sa vie privée. A 39 ans, Frank se retrouve seul et sans enfants.

Je me pose des questions, je me dis : est-ce bien raisonnable ? Je me donne encore un an si je continue ou j'arrête ce métier de chippendale.

Enzo a besoin, lui aussi, de vider son sac. Avec sa mère, ils ne se parlent plus. Il a décidé de la retrouver et de s'expliquer.

Vous êtes dans quel état d'esprit.

J'ai envie de voir ma mère, de faire le vide dans ma tête, de retrouver le moral. On va voir le sourire naturel sur scène. On y est.

Impossible d'assister aux retrouvailles. Une heure d'attente, Enzo ressort de chez sa mère.

Cela s'est passé comment.

Mal, très mal. Elle a bien vu que je parlais trop, j'avais plein de trucs à dire pour m'excuser. Quand je suis tout seul, j'y pense. Quand je suis devant ma mère, je suis silencieux, je ne dis rien.

Surtout ne pas regarder dans le rétro coûte que coûte. 6 mois avant le spectacle, il faut assurer.

Tu es prêt.

Oui, toujours.

Lui c'est Miguel Poitevin, alias Mike, l'âme soeur de la troupe. _Sexy boy.

Pendant que Mike s'esclaffe, Marc le patron du Cabaret s'impatiente.

Toujours pas d'Enzo. Le voilà, la répétition peut commencer.

Un chorégraphe me disait que ce n'est pas parce que c'est gagné d'avance avec les filles qu'il ne faut pas bien le faire. Comme le succès est là car les filles crient, ils ont tendance à relâcher le sérieux des chorégraphies. Enzo, tu es avec nous aujourd'hui ou pas ? A un moment, tu avais une main dans la poche.

Ce soir, Enzo n'est pas vraiment dans son assiette.

Vous avez la pression.

Marc me met la pression.

Pour Frank, aucune difficulté à faire la part des choses.

Je me laisse aller, j'oublie. Tout ce qui est à l'extérieur reste à l'extérieur. Je me concentre sur la danse et mon show.

Enzo et Mike sur le podium, pour vous c'est terminé. Merci et à demain.

Séance dé rattrapage pour les deux recalés dé la répétition, ce n'est toujours pas gagné.

On va la refaire pour Enzo.

Vous n'avez toujours pas démarré. Allez à gauche, démarrez du gauche.

A droite.

Non, ce n'est pas bon, on le refait. Spectacle demain. Sous le feu des projos, plus de place pour les bobos. Le show, rien que le show.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==