Cannes : "Hissein Habré, une tragédie tchadienne" au programme ce 16 mai

"Hissein Habré, une tragédie tchadienne", présenté lundi 16 mai au Festival de Cannes, revient sur les huit années de ce régime dictatorial au cours duquel près de 40 000 personnes ont trouvé la mort.

France 3

Ces corps estropiés, ces visages meurtris, marqués par des années de torture, hantent depuis toujours le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Il a mis des années à recueillir les témoignages de ces suppliciés, victimes d'un régime sanguinaire. "Je voulais qu'on entende leur voix. À Cannes, je suis heureux que cette voix-là soit entendue. Ce sont mes invisibles".

40 000 assassinats entre 1982 et 1988

Leur bourreau, c'est Hissein Habré. Entre 1982 et 1988, cet ancien rebelle devenu président du Tchad a semé la terreur et la mort avec sa police politique. Viols, tortures et 40 000 assassinats. Des crimes pour lesquels le dictateur sera jugé en 2015 grâce à l'obstination des associations de victimes qui le traquent jusqu'au Sénégal, où il s'est réfugié. Le procès a lieu à Dakar. Tout un symbole. "C'est sans précédent. C'est la première fois en Afrique que la société civile réussit à amener devant un tribunal un chef d'État", affirme le journaliste Renaud de Rochebrune.

Le JT
Les autres sujets du JT