Cannes : Laurent Lafitte explique que sa blague polémique ne visait pas Woody Allen

La plaisanterie du comédien faisait référence aux poursuites pour viol contre Roman Polanski. Mais elle a fait involontairement écho à des accusations d'agressions sexuelles contre Woody Allen. 

L\'acteur Laurent Lafitte au festival de Cannes, le 11 mai 2016.
L'acteur Laurent Lafitte au festival de Cannes, le 11 mai 2016. (EKATERINA CHESNOKOVA / AFP)

Laurent Lafitte ne se doutait pas que sa remarque mettrait le feu à la Croisette. Le comédien, qui a présenté la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes, s'est expliqué, jeudi 12 mai, sur une de ses blagues, adressée au réalisateur Woody Allen : "Ça fait plaisir que vous soyez en France parce que, ces dernières années, vous avez beaucoup tourné en Europe, alors que vous n'êtes même pas condamné pour viol aux Etats-Unis", a-t-il lancé devant une assemblée stupéfaite. Laurent Lafitte affirme qu'il "n'était pas au courant" des accusations d'agressions sexuelles visant Woody Allen, relancées le jour même par une tribune du fils du réalisateur.

Sa plaisanterie faisait référence au parcours du réalisateur franco-polonais Roman Polanski, poursuivi aux Etats-Unis pour viol sur une mineure, et qui ne se rend plus dans ce pays pour échapper à la justice. Sur son compte Instagram, l'actrice Emmanuelle Seigner, épouse de Roman Polanski, a d'ailleurs qualifié Laurent Lafitte de "pathétique" et de "gros blaireau", jeudi.

Pathetique Laurent Lafitte #grosblaireau quelle loose cette ceremonie#loose#vulgaire#mediocre

Une photo publiée par Emmanuelle Seigner Official (@emmanuelle.seigner) le

"C'était une blague sur l'Europe"

Mais elle a, involontairement, fait écho à des accusations d'agressions sexuelles qui pèsent justement sur Woody Allen. "Je n'ai appris que [jeudi matin] que le fils de Woody Allen avait fait une déclaration, hier, au sujet d'accusations. Je n'étais pas au courant", a expliqué le comédien français au Hollywood Reporter (en anglais). "C'était une blague sur l'Europe, et pourquoi un des plus grands réalisateurs américains avait passé des années en Europe." La blague avait été écrite trois semaines plus tôt.

Dans une tribune publiée peu avant la cérémonie dans The Hollywood Reporter, Ronan Farrow, fils de Mia Farrow et fils adoptif de Woody Allen, a dénoncé le silence de la presse sur les accusations d'agressions sexuelles portées par sa sœur, Dylan Farrow. En 2014, elle avait accusé le cinéaste de l'avoir sexuellement agressée quand elle était enfant. Le réalisateur avait immédiatement qualifié ces accusations de "fausses et honteuses".

Woody Allen ne commente pas les accusations

Le silence de la presse "n'est pas simplement mauvais. Il est dangereux", juge Ronan Farrow. De fait, aucune question n'avait été posée à Cannes sur le sujet lors de la conférence de presse de présentation de Café Society, le film de Woody Allen présenté hors compétition. Interrogé sur cette tribune, jeudi, lors d'une rencontre avec Variety, le réalisateur a répondu qu'il ne lisait "jamais rien" le concernant, pas plus que les critiques de ses films.

Selon un journaliste de Variety, Woody Allen n'a pas pris ombrage de la blague de Laurent Laffite. Mais jeudi, les invitations de plusieurs journalistes du Hollywood Reporter à un déjeuner, organisé par l'attaché de presse du réalisateur, ont été annulées.