A Cannes, des festivalières privées de tapis rouge pour cause de talons trop plats ?

Des femmes auraient été refoulées parce qu'elles ne portaient pas de talons aiguilles. Le délégué général du festival dément.

Les talons aiguilles de l\'actrice espagnole Rossy de Palma, lors de la projection de \"Carol\", le 17 mai 2015, à Cannes (Alpes-Maritimes).
Les talons aiguilles de l'actrice espagnole Rossy de Palma, lors de la projection de "Carol", le 17 mai 2015, à Cannes (Alpes-Maritimes). (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)

Pour assister aux projections de gala du festival de Cannes, mieux vaut porter des talons aiguilles. Plusieurs femmes auraient en effet été refoulées lors de la projection officielle du film Carol, de Todd Haynes, rapporte, mardi 19 mai, le magazine Screen (en anglais). Leur forfait : ne pas porter des talons suffisamment hauts pour fouler les marches rouges.

Le magazine assure que l'organisation du festival lui a confirmé l'obligation, pour les femmes, de porter des talons hauts avant d'accéder à ces projections de gala, ouvertes aux invités et à un nombre limité de personnes ayant des badges mais pas d'invitation. Une précision démentie par le délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux. "La rumeur selon laquelle le festival exige des talons hauts pour les femmes sur les marches est infondée. Pour les marches, le règlement n'a pas changé : 'Smoking, tenue de soirée'. Aucune mention sur les talons", a-t-il tweeté.

Reste que pareille mésaventure semble être arrivée à plusieurs femmes. Une cinéphile, qui patientait dans la file des accès de dernière minute, raconte à Buzzfeed que ses talons plats posaient problème. "Le type de la sécurité regardait un peu les gens de devant et il a dit que je ne rentrerais pas à cause de mes chaussures", témoigne-t-elle.

Les VIP, comme l'épouse du réalisateur Asif Kapadia, ne sont pas épargnées. Sur Twitter, le cinéaste précise qu'elle a finalement été autorisée à rentrer.