Fessenheim : action coup de poing de Greenpeace devant la centrale nucléaire

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 18/03/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Action coup de poing de Greenpeace à la centrale nucléaire Fessenheim. Environ 60 personnes ont fait irruption ce matin sur le site pour interpeller les gouvernements français et allemand sur Ié manqué dé sécurité dés réacteurs. Les forces de l'ordre sont intervenues pour les évacuer.

C'est une action qu'affectionnent les militants de Greenpeace. Investir une centrale nucléaire. Une soixantaine d'entre eux sont entré ce matin dans la zone protégée de Fessenheim. Certains ont réussi à accéder au dôme de l'un des deux réacteurs et à déployer leur banderole: "Stop au risque pour l'Europe". Une action à 2 jours d'un sommet européen sur la politique énergétique. Un message lancé au Président français qui a promis la fermeture de cette centrale fin 2016.

Ce que nous disons à F. Hollande, c'est que si il veut sécuriser les populations, il va falloir fermer d'autres centrales aussi vieilles que celle de Fessenheim. Ce sont des centrales vieilles et dangereuses.

Agée de plus de 37 ans, Fessenheim est la doyenne des centrales. Au total, elles sont 19 réparties sur tout le territoire. Pour les militants, elle est devenue un symbole. Interpellés dans la matinée par les forces de l'ordre, ils ont aussi déployé des canaux pneumatiques sur le canal d'Alsace pour dénoncer les risques d'inondation. Pour le directeur du site, les militants n'ont pas mis en danger la centrale.

Ils ne sont pas à l'intérieur, c'est important à préciser. D'ailleurs, aujourd'hui, les deux réacteurs produisent sur le réseau les 900 mégawatt qu'ils sont capables de produire.

Pour les habitants de Fessenheim, le sort de la centrale est déjà scellé.

Je trouve ça nul. Si des gens décident de la fermer, ils la ferment.

Le JT
Les autres sujets du JT