Ferney-Voltaire : fautes d'orthographes sur l'hommage à Voltaire

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/08/2014Durée : 00h49

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Eux, en tout cas, n'ont pas dû faire assez de dictées. A Ferney-Voltaire, près de la frontière suisse, des plaques ont été installées dans un parc pour rendre hommage au célèbre écrivain et philosophe, dont la ville porte le nom. Mais sur 6 citations reproduites, il y a 5 erreurs d'orthographe ou de syntaxe.

Dans ce somptueux château où Voltaire résidait, l'histoire n'aurait guère plu au défenseur des belles lettres. Dans les allées des jardins, des citations de l'écrivain Un hommage quelque peu raté.

On lit "Rien ne se fait sans peu d'enthousiasme". Il faut donc en avoir peu pour réussir. Voltaire avait écrit "Rien ne se fait.

Les erreurs ne s'arrêtent pas là. Un accent aigu mal placé. Voilà qui est grave pour les amateurs de Voltaire. Quant à cette citation "Il n'est plus doux qu'on ne pense de planter, de semer et de bâtir", c'est un contresens. Alors à qui la faute, pas celle à Voltaire en tous cas.

J'ose croire que ce n'est pas la faute des services de la mairie mais je n'en suis pas sûr. Il va falloir confronter l'artisan dès qu'il revient de vacances. Mais écrire "abstinence" avec un A dans une allée qui va tout droit au château de Voltaire, on aurait pu éviter.

Comme l'écrivait aussi Voltaire, "Rarement de sa faute on aime le témoin", voila qui résume l'embarras au château de Ferney où les mauvais élèves auront de quoi méditer.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==