Vosges : une détenue accumule plus de 80 procédures disciplinaires en deux ans et demi

A l'origine, la quadragénaire ne devait être incarcérée que deux mois. Mais son comportement en détention a considérablement allongé sa peine.

La maison d\'arrêt d\'Epinal (Vosges), où une détenue a accumulé plus de 80 procédures disciplinaires en deux ans et demi.
La maison d'arrêt d'Epinal (Vosges), où une détenue a accumulé plus de 80 procédures disciplinaires en deux ans et demi. (GOOGLE STREET VIEW)

Elle n'aime pas la prison, mais ne semble visiblement pas prête à la quitter. Une détenue incarcérée à Epinal (Vosges) a vu sa peine considérablement s'alourdir après avoir fait l'objet de plus de 80 procédures disciplinaires en deux ans et demi, indique le quotidien régional Vosges Matin mardi 9 juin.

Une situation d'autant plus absurde que cette quadragénaire, bergère de profession, ne devait à l'origine passer que deux mois derrière les barreaux. Elle avait en effet été condamnée à cette peine après s'en être pris, en novembre 2012, à des membres des forces de l'ordre qui avaient procédé à une fouille "alors qu’elle rendait visite à son compagnon, incarcéré pour une longue peine", explique le quotidien.

"Sa place est en hôpital psychiatrique"

Depuis, la prisonnière n'a eu de cesse de s'en prendre au personnel pénitentiaire. Violences, agressions et insultes lui ont valu de changer à 13 reprises de lieu d'emprisonnement, et de voir sa peine gonfler de manière exponentielle. Excédés, les surveillants de la maison d'arrêt d'Epinal ont alerté la presse.

"Sa place est en hôpital psychiatrique", lance ainsi la représentante FO du personnel dans les colonnes de Vosges Matin. Interrogé, le directeur de l'établissement a indiqué ne pas vouloir "diaboliser ou banaliser" un détenu par rapport à un autre.