Vol de tableaux au musée d'art moderne en 2010 : deux hommes interpellés

Le maire de Paris a annoncé ce vendredi soir l'interpellation récente du voleur présumé de cinq toiles de maîtres fin mai 2010 au musée d'art moderne de la Ville de Paris. Le receleur a également été interpellé. Les tableaux de Picasso, Matisse, Braque, Léger et Modigliani, estimés à 100 millions d'euros, n'ont, elles, pas été retrouvées.

(Radio France © REUTERS / Benoit Tessier)

La police a mis la main sur les voleurs, mais pas sur les tableaux pour l'instant. Cinq chefs d'oeuvre avaient fait l'objet d'un vol spectaculaire dans la nuit du 19 au 20 mai 2010 au musée d'art moderne de la Ville de Paris. Une vitre avait été découpée, le cadenas d'une grille cassé. Le voleur était simplement passé par la fenêtre, il avait alors été établi qu'elle présentait un défaut de sécurité.

Les œuvres toujours manquantes sont les suivantes :

  • "Le pigeon aux petits pois" de Picasso,
  • "La pastorale" de Matisse,
  • "L'olivier près de l'Estaque" de Georges Braque,
  • "La femme à l'éventail" de Modigliani et
  • "Nature morte aux chandeliers" de Fernand Léger.

    Bertrand Delanoë, le maire de Paris, annonce ce soir que la police a interpellé l'auteur présumé du vol, et son receleur, il y a 15 jours, saluant "une nouvelle très positive". Les tableaux, estimés à 100 millions d'euros, n'ont toutefois pour l'heure pas été retrouvés. Le maire espère "que cette étape puisse permettre maintenant de retrouver le plus vite possible les oeuvres elles-mêmes". L'enquête de la Brigade de répression du banditisme se poursuit donc pour tenter de les retrouver.