Voitures brûlées : trois ans de prison ferme requis contre l'ex-cadre du FN

Le tribunal correctionnel de Meaux a requis ce mercredi quatre ans de prison dont trois ferme à l'encontre de l'ancien responsable du Front national en Seine-et-Marne, Adrien Desport, soupçonné d’avoir incendié des dizaines de voitures afin de faire croire à une montée de l'insécurité.

Voitures incendiées à Mitry-le-Neuf, en avril 2015.
Voitures incendiées à Mitry-le-Neuf, en avril 2015. (MAXPPP)

Adrien Desport, 25 ans, a tenté de faire profil bas à l’audience : "Je suis très peu fier de ce que j’ai fait. (…) C’étaient des gamineries" . Mais son mea culpa n’a pas convaincu le procureur de la République qui a requis à son encontre quatre ans de prison dont un avec sursis, dénonçant "une manipulation politique" à visée "électorale" dans le contexte des départementales. 

"Tu nous fais honte ! On se bat tous les jours pour nos idéaux et tu nous détruis" - Un militant du Front national interpelle Adrien Desport
--'--
--'--

La justice reproche notamment à l’ex-responsable du Front national en Seine-et-Marne ainsi qu’à cinq de ses amis d’avoir incendié volontairement treize voitures à Mitry-Mory (Seine-et-Marne) une nuit de début avril.

Des soirées de "beuverie"

Adrien Desport a admis avoir mis le feu à une voiture. Pour les douze autres, le prévenu ne se souvient plus mais "j’assume l'ensemble" , a-t-il déclaré. 

J'ai commis des erreurs, je suis ici pour payer pour ce que j'ai fait. 

Le procureur a également requis de la prison pour quatre acolytes d’Adrien Desport mais a demandé une dispense de peine pour l’ex-compagne du militant FN. La présidente du tribunal a, quant à elle, décrit des soirées de "beuverie et de prise de médicaments" , avant de partir en tournées destructrices visant des véhicules au hasard ou d'autres appartenant à des personnes avec qui le groupe d'amis avait des comptes à régler.  

Le jugement a été mis en délibéré au 16 septembre.