"Violeur de la Sambre" : les enquêteurs vont réexaminer 70 affaires de viols, d'agressions sexuelles ou de tentatives

Après la mise en examen du "violeur de la Sambre" présumé, les enquêteurs vont rouvrir 70 vieux dossiers de viols, agressions sexuelles ou tentatives dans un rayon de 30 km autour de Maubeuge (Nord), a appris franceinfo jeudi.

Des journalistes filment la maison de Dino Scala, le \"violeur de la Sambre\" présumé, le 1er mars 2018.
Des journalistes filment la maison de Dino Scala, le "violeur de la Sambre" présumé, le 1er mars 2018. (AFP)

Ces affaires n'ont pas été resolues jusque-là. Les enquêteurs vont réexaminer 70 dossiers de viols, d'agressions sexuelles ou de tentatives qui pourraient être en lien avec le "violeur de la Sambre" présumé, a appris franceinfo, de source policière, jeudi 1er mars 2018.

Dino Scala a été mis en examen pour 19 "viols" et "agressions sexuelles" commis ces trente dernières années dans le département du Nord. L'ouvrier âgé de 56 ans a été arrêté à son domicile de Pont-sur-Sambre. En garde à vue, le suspect a reconnu "une quarantaine" de faits.

Un rayon de 30 kilomètres

La police judiciaire de Lille doit se pencher à nouveau sur ces 70 viols, agressions sexuelles ou tentatives qui ont été commis ces trente dernières années dans un rayon de 30 kilomètres autour de Maubeuge (Nord).

Les enquêteurs disposent désormais du profil génétique de Dino Scala. Ils vont pouvoir effectuer des comparaisons ADN avec d'anciennes affaires non-résolues. Ils pourront aussi présenter la photo du quinquagénaire aux victimes. Avec la médiatisation de cette affaire, les policiers reçoivent déjà de nouveaux témoignages de femmes victimes d'agression.

L'enquête se poursuit également de l'autre côté de la frontière. En Belgique, au moins une dizaine de faits pourraient être imputés à Dino Scala, dont huit pour la seule commune d'Erquelinnes.