Violences contre un producteur : condamnation unanime de la classe politique

Un producteur de musique a été passé à tabac par des policiers, comme cela a été montré par une vidéo diffusée jeudi 26 novembre. Des faits condamnés par l'ensemble de la classe politique.

Jeudi 26 novembre, une vidéo montrant un producteur de musique parisien passé à tabac par trois policiers a été diffusée par le média Loopsider. Un déchaînement de violence qui a suscité une indignation unanime au sein de la classe politique. "À travers l'agression de Michel, c'est notre humanité qui est atteinte. Tolérance zéro contre le racisme et cette violence qui n'ont pas leur place dans notre République," a par exemple écrit Christophe Castaner (La République en marche) sur Twitter.

Impossible de ne pas "condamner fermement"

Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) insiste sur "le caractère vital du droit à filmer l'action policière", alors que Julien Aubert (Les Républicains) espère que les agents seront "radiés" si les faits venaient à être confirmés. "Autant on se doit de défendre les policiers contre les outrages et les violences qu'ils subissent, autant on ne peut accepter de voir ce que nous montrent ces images sans les condamner fermement," estime de son côté Gilbert Collard (Rassemblement national).

Le JT
Les autres sujets du JT
Christophe Castaner, le président du groupe LREM à l\'Assemblée nationale, le 15 septembre 2020.
Christophe Castaner, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, le 15 septembre 2020. (MARTIN BUREAU / AFP)