Viol à La Rochelle

Résumé de la rubrique

"Le 30 septembre 2013, une jeune fille de 16 ans a subit un viol dans un lycée de La Rochelle. La jeune fille n'a pu fournir aucune description de l'homme mais grâce à des traces de sperme trouvé sur ses vêtements les enquêteurs ont pu établir le profil génétique de l'agresseur.
Devant les conditions de ce viol dans un lycée de La Rochelle, la justice a décidé d'avoir recours à un prélèvement massif d'ADN au sein du lycée. Ce fait divers a été largement médiatisé, d'autant plus qu'un prélèvement massif d'ADN est assez rare surtout au sein d'un établissement scolaire.