Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Un patron de discothèque offre 50 000 euros pour retrouver des incendiaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
BRUNO FREDIANI ET XAVIER MARCHAND - FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Il y a une semaine, sa boîte de nuit de Toulouse a été ravagée par un incendie criminel. En cinq ans, quatre de ses établissements ont été visés.

Il offre une prime de 50 000 euros. Voire plus. Le patron d'une boîte de nuit de Toulouse veut retrouver ceux qui ont incendié ou commandité l'incendie criminel de sa discothèque, le 26 novembre. Cette nuit-là, deux voitures bélier ont été lancées contre le Studio One, situé sur l'île du Ramier, sur la Garonne, au cœur de la ville rose, raconte France 3 Midi-Pyrénées. L'établissement, fermé au moment des faits, a été "détruit à 80%" selon son propriétaire qui assure qu'il "faudra au moins un an de travaux" s'il veut rouvrir.

L'homme de 59 ans explique que son offre vise à "booster l'enquête de police". Il s'agit de "délier les langues de gens qui sont mécontents, qui n'ont pas été payés pour le travail qu'ils ont fait". "La concurrence" ou "des clients mécontents" : les pistes qu'il avance restent vagues. L'homme assure cependant avoir déjà reçu "quelques appels" et avoir "peut-être quelque chose d'exploitable" qu'il communiquera aux enquêteurs.

Des précédents dans d'autres établissements

En cinq ans, quatre de ses établissements de nuit ont déjà été visés par des incendies criminels, à Toulouse et dans le Tarn, selon le quotidien régional La Dépêche du Midi. Pour l'incendie de sa discothèque toulousaine Omega, en août 2008, il avait été soupçonné de fraude à l'assurance.

Jean-Jacques Lasserre avait été mis en examen en mars 2012 pour "travail dissimulé" dans le cadre d'une enquête concernant une discothèque du Tarn, l'Amazone, à Albi, qu'il a depuis revendue. Au moment des perquisitions, de très importantes sommes d'argent avaient été découvertes à son domicile et au Studio One, ce qu'il a justifié par des gains au casino.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.