VIDEO. Albanie : un restaurateur pourchasse des touristes en s'agrippant à leur voiture, son établissement rasé

Un groupe de vacanciers espagnols avait annulé sa commande, estimant que le service était trop lent. 

Un restaurateur albanais a attaqué un groupe de touristes espagnols en frappant le pare-brise du véhicule dans lequel ils s\'étaient réfugiés, le 15 août 2019. 
Un restaurateur albanais a attaqué un groupe de touristes espagnols en frappant le pare-brise du véhicule dans lequel ils s'étaient réfugiés, le 15 août 2019.  (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE)

Il y a de quoi être traumatisé. Des touristes espagnols en vacances à Porto Palermo, une zone touristique de la côte sud de l'Albanie, ont été violemment agressés par un restaurateur jeudi 15 août, relatent des médias espagnols. 

Le groupe avait annulé sa commande, estimant que le service était trop lent, ce qui n'a pas plu au restaurateur qui s'est mis à les pourchasser, armé d'un couteau de cuisine. Paniqués, les Espagnols se sont réfugiés dans leur voiture. Sur les images, tournées par les victimes, on voit le restaurateur frappant le pare-brise du véhicule à mains nues, alors que celui-ci est en train d'avancer. Il est resté ainsi accroché sur plusieurs kilomètres, précise El Pais (article en espagnol)

Le ministre du Tourisme albanais, Blendi Klosi, a reçu la famille pour s'excuser. "Un homme ne représente pas tout un pays. Vous pouvez être fier du pays que vous avez", lui a assuré l'une des victimes. L'affaire a même fait réagir le Premier ministre. Sans doute soucieux de préserver l'image de l'industrie touristique locale en plein essor, Edi Rama a dénoncé "le barbare qui a attaqué nos amis espagnols et violé le code sacré de l'hospitalité albanaise".

Le restaurateur jugé, son établissement rasé

Le restaurateur, Mihal Kokedhima, 51 ans, a été arrêté peu après l'incident avant de comparaître devant un tribunal à Vlora (sud-ouest) pour "menaces et agression" ainsi que pour "destruction de propriété privée". "J'ai voulu les empêcher de partir sans payer, mais ils sont montés dans leur voiture. Je n'avais pas l'intention des les agresser mais juste de les prier de payer", a-t-il déclaré à la barre, selon la presse locale.

Après l'incident, les autorités ont fait une inspection à son restaurant "Panorma" et ont découvert qu'il était construit sans permis et que son propriétaire ne payait plus d'impôts depuis trois ans. L'établissement, avec vue sur mer, a donc été rasé sur le champ par des bulldozers.

La famille, elle, a poursuivi son voyage dans d'autres pays de la région, selon des sources diplomatiques espagnoles citées par El Pais. Elle n'est sans doute pas près d'oublier son séjour en Albanie.