VIDEO. Le père "privé d'enfant" a passé une troisième nuit sur sa grue à Nantes

Le père divorcé, retranché depuis vendredi dans une grue à Nantes pour réclamer le rétablissement de son droit de visite sur son fils, a annoncé lundi qu'il allait descendre après la réunion d'associations avec la ministre de la Justice, prévue cette semaine.

Francetv info

"Je vais descendre", affirme-t-il. "Sauf si vraiment il y avait des imprévus pour d'autres raisons." Le père divorcé, retranché depuis vendredi dans une grue à Nantes (Loire-Atlantique) pour réclamer le rétablissement de son droit de visite sur son fils, a annoncé, lundi 18 février, qu'il allait descendre après la réunion d'associations avec la ministre de la Justice prévue cette semaine. 

Déjà dimanche en fin de journée, Serge Charnay, ce père de 42 ans qui a tagué en haut de la grue "sauver les enfants de la justice" et dessiné un cœur, avait fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de redescendre avant une réunion prévue cette semaine entre la ministre de la Justice, Christiane Taubira, de la Famille, Dominique Bertinotti, l'association SOS Papa et d'autres organisations de défense des droits des pères.

Le préfet de Loire-Atlantique a également déclaré dimanche que les autorités renouvelaient leur proposition permettant au père de déposer lundi matin "une requête express au tribunal pour réexaminer sa situation". "Un avocat sera à sa disposition au tribunal", a assuré le préfet. En même temps que cette proposition, de l'eau et des vivres lui ont été montés.

Un père divorcé est retranché dans une grue pour réclamer le rétablissement de son droit de visite sur son fils, le 17 février 2013 à Nantes (Loire-Atlantique).
Un père divorcé est retranché dans une grue pour réclamer le rétablissement de son droit de visite sur son fils, le 17 février 2013 à Nantes (Loire-Atlantique). (FRANK PERRY / AFP)