VIDEO. Les braquages de bijouteries explosent dans les Bouches-du-Rhône

Les reporters de France 2 ont rencontré un bijoutier du sud de la France victime de deux braquages en un mois.

Nicolas Luiset et Christophe La Rocca - France 2 Marseille

Les braquages contre les bijouteries ont augmenté de 61% en deux ans dans les Bouches-du-Rhône. En cause : le cours de l'or, qui n'arrête pas de flamber. Et ce sont les enseignes de proximité qui sont prises pour cible. Des proies faciles pour les voleurs, même si les commerçants tentent par tous les moyens de se protéger.

Le bijoutier rencontré par les reporters de France 2 dans le sud de la France s'est fait attaquer deux fois en un mois par des hommes armés et cagoulés. La violence, la rapidité de l'exécution du casse et la jeunesse des braqueurs l'ont marqué : "Il y a une inquiétude, nous augmentons notre système de sécurité mais les braquages deviennent de plus en plus violents, il y a une escalade. J'ai quarante ans de carrière et en l'espace de deux ans, c'est la troisième agression que nous subissons."

Selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), les vols ont augmenté de plus de 17% entre 2008 et 2009, puis ont diminué de plus de 19% entre 2009 et 2011 à l'exception des bijouteries, joailleries ou orfèvreries. Les Bouches-du-Rhône et le Rhône se distinguent par leurs taux élevés, suivis de l'Isère et de la Haute-Garonne.

3 janvier 2013. Braquage de la bijouterie Piery sur la Canebière à Marseille (Bouches-du-Rhône)
3 janvier 2013. Braquage de la bijouterie Piery sur la Canebière à Marseille (Bouches-du-Rhône) (MAXPPP)