Une femme soupçonnée d'être la veuve noire du net

Une femme est soupçonnée d'avoir empoisonné et tué au moins deux hommes, en 2011, dans les Alpes-Maritimes. Agée de 53 ans, cette SDF aurait utilisé des sites de rencontres sur Internet pour attirer ces victimes. Les enquêteurs pensent que ces dernières, dont certaines ont survécu, pourraient être plus nombreuses.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Décrite comme marginale, une femme de 53 ans a été interpellée en juin 2012 en Haute-Savoie pour avoir dépouillé et tenté d'empoisonner un homme de 87 ans. Condamnée à cinq ans de prison pour ces faits, elle est depuis incarcérée. Mais les enquêteurs la soupçonnent d'être liée à d'autres affaires d'empoisonnement.

En s'intéressant de plus près au profil de la quinquagénaire, ils découvrent qu'elle était inscrite à plusieurs sites de rencontres en ligne, et qu'elle fréquentait un homme de 66 ans retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel à Nice en 2011. A l'époque, ce décès n'avait pas éveillé les soupçons et l'affaire avait été classée sans suite.

Aujourd'hui, les policiers se demandent s'il n'aurait pas été lui aussi empoisonné. Et de faire le rapprochement avec une autre affaire, toujours dans les Alpes-Maritimes, à Mouans Sartoux. En 2011, un homme de 85 ans, lui aussi lié à cette femme, est retrouvé mort dans d'étranges circonstances.

Deux à trois autres hommes ont depuis été entendus par les enquêteurs. Ils ont expliqué avoir été pris de violents malaises après avoir partagé un repas avec cette SDF qui vivait entre la Cote d'Azur et la Haute-Savoie. Les policiers cherchent désormais à identifier d'autres victimes potentielles.