Cet article date de plus d'un an.

Un trafic international de véhicules démantelé en région parisienne, trois jeunes hommes interpellés

Ils sont soupçonnés d’avoir dérobé trente véhicules pour un préjudice estimé à environ 1,5 million d'euros.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les trois hommes ont été interpellés à Guignes (Seine-et-Marne) en flagrant délit, alors qu’ils chargeaient des véhicules volés dans un conteneur. (GOOGLE MAPS)

Trois jeunes âgés de 20 à 25 ans ont été placés en détention provisoire lundi 24 février par un juge de Melun (Seine-et-Marne), a appris franceinfo de source policière. Ils sont mis en examen pour vol et recel en bande organisée et association de malfaiteurs.

L’enquête des policiers de la sûreté départementale de Seine-et-Marne, épaulés par ceux de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Versailles, a duré six mois. Le trio de trafiquants présumés, originaire de Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise, est soupçonné d’avoir dérobé trente véhicules pour un préjudice estimé à environ 1,5 million d'euros.

Des DS7, des 3008 et des Range Rover comme cibles principales

Leur mode opératoire était très bien rôdé. Ils parvenaient à entrer dans les véhicules sans effraction visible, puis branchaient un ordinateur afin de pirater le système électronique, ce qui permet de démarrer le véhicule. "Ils dérobaient en moyenne trois véhicules par nuit, parfois jusqu’à huit", explique à franceinfo le commissaire Nathan Bauer, chef de la sureté départementale de Seine-et-Marne.

"Ils s’attaquaient principalement à des DS7, des 3008, mais aussi des Range Rover". Les vols étaient commis sur l’ensemble des départements d’Île-de-France, dans des communes plutôt résidentielles. Aucun vol n'a été commis à Paris.

Interpellés en flagrant délit

Ils profitaient de failles de sécurité sur certains modèles de voitures. Les véhicules étaient "replaqués" et partaient ensuite en conteneur dans des pays de l’Afrique de l’Ouest, au Mali et au Sénégal notamment.

L’un des suspects s’est vanté sur une écoute téléphonique d’avoir déjà dérobé plus de 2 000 véhicules grâce à ce mode opératoire. Ils ont été interpellés jeudi 20 février à Guignes (Seine-et-Marne) en flagrant délit, alors qu’ils chargeaient des véhicules volés dans un conteneur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.