Un tanker d'hydrocarbures et un cargo sont entrés en collision dans le détroit du Pas-de-Calais

Un remorqueur de la Marine nationale a été déployé sur la zone. Les autorités britanniques ont également été engagés pour secourir les équipages.

Le tanker \"Seafrontier\" après sa collision avec un cargo, samedi 1er juillet 2017.
Le tanker "Seafrontier" après sa collision avec un cargo, samedi 1er juillet 2017. (MARINE NATIONALE)

Un tanker transportant 38 000 tonnes d'hydrocarbures et un vraquier de 220 mètres sont entrés en collision dans le détroit du Pas-de-Calais, samedi 1er juillet vers 3 heures du matin, annonce la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Lors de l'accident, qui n'a pas fait de blessés, les deux navires battant tous deux pavillon de Hong Kong se situaient en zone britannique, ajoute la préfecture, qui se dit "pleinement mobilisée". "Aucune pollution n'est constatée à ce stade", ont précisé les autorités maritimes, dans un communiqué.

Le tanker est en "dérive suivie"

L'accident a eu lieu sur une ligne entre Calais et Ramsgate (à l'est de Douvres), à environ 33 kilomètres de Dunkerque. Le tanker Seafrontier, qui mesure 183 m de long, avec à son bord 27 membres d'équipage et le Huayan Endeavour, qui n'avait pas de cargaison, 22 membres à bord, se sont heurtés. "Le Seafrontier est actuellement en dérive suivie et le Huayan Endeavour a signalé avoir conservé sa capacité à naviguer", précise la préfecture.

Le MRCC de Douvres (secours britanniques), qui coordonne cette opération, "a engagé deux vedettes de la Royal National Lifeboat Institution (RNLI) et deux hélicoptères du Maritime Crossguard Agency (MCA), afin d'établir un premier bilan", a indiqué la préfecture, qui a également mobilisé des navires de secours prêts à intervenir, dont le remorqueur Abeille Languedoc de la Marine nationale. Selon les autorités françaises, la situation est toutefois "maîtrisée" et il n'y a "pas de risque de pollution".