Cet article date de plus de cinq ans.

Un sous-marin portugais s'est pris dans le filet d'un chalutier français

L'incident s'est déroulé à l'aube, selon la préfecture maritime de l'Atlantique, mais n'a pas fait de victime.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un sous-marin portugais s'est pris dans le filet d'un chalutier français au large des côtes britanniques, mardi 12 juillet 2016, à environ 55 km au sud, sud-est du cap Lizard (Royaume-Uni). L'incident n'a pas fait de victime.  (GOOGLE MAPS)

Un sous-marin portugais s'est pris dans le filet d'un chalutier français au large des côtes britanniques, annonce la préfecture maritime de l'Atlantique, mardi 12 juillet. L'incident n'a pas fait de victime. La chalutier Daytona, immatriculé à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), était en action de pêche, quand le sous-marin Tridente s'est pris au piège, alors qu'il était en plongée d'entraînement avec la marine britannique. "Le sous-marin a immédiatement fait surface et pris contact avec le chalutier", selon le communiqué, qui précise qu'il n'y a "ni blessé, ni dégât matériel apparent".

Le chalutier a libéré son filet et fait route vers les côtes

Le chalutier a libéré son filet à l'aide de moyens d'assistance britanniques, à 9h42, et fait actuellement route vers les côtes françaises, selon la même source. L'incident s'est produit à environ 55 km au sud, sud-est du cap Lizard, la pointe sud-ouest de la Grande-Bretagne, dans la zone de responsabilité de sauvetage britannique. Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Corsen (Finistère) a été alerté à 7h30, selon le communiqué.

L'incident évoque le naufrage du Bugaled Breizh, un chalutier français disparu en 2004 au large du cap Lizard, provoquant la mort de cinq marins. Les familles des victimes affirment que le chalutier a pu être entraîné par le fond par un sous-marin alors qu'un exercice militaire international se déroulait dans cette zone. La justice française a conclu à un non-lieu mais une procédure est en cours devant la justice britannique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.