Un mégot de cigarette dans un boudin blanc

Un couple d'habitants du Lot a eu la désagréable surprise de retrouver un mégot de cigarette dans un boudin blanc acheté pour les fêtes chez Leclerc près de Cahors.

(Maxppp)

Après la souris dans une boîte de la soupe en brique et la sauterelle dans la salade, voici le mégot dans du boudin farci. C'est la mésaventure arrivée à un couple du Lot. Le boudin blanc acheté au rayon boucherie d'un hypermarché
Leclerc à l'occasion des fêtes de fin d'année. Le couple, qui habite le petit village de Vers, près de Cahors, a découvert l'objet dimanche soir en voulant déguster le boudin. Ils sont retournés mercredi dans
le magasin, où la direction leur propose un simple remboursement.

Eux espéraient un peu
plus... Mais, par peur de perdre l'unique preuve, ils n'ont dans un premier temps pas voulu remettre le mégot aux mains de l'hypermarché, condition sine qua none pour obtenir
davantage que le remboursement du boudin. Jeudi, ils sont finalement revenus sur leur décision et ont remis ces pièces à un huissier. 

 "En tant que
distributeurs, nous ne sommes pas responsables du produit mais de sa
commercialisation" (le directeur de l'hypermarché)

Le directeur du magasin, Jean-Paul Marty, a précisé que le boudin était confectionné par un industriel et que le "magasin n'avait aucune action sur le produit". "En tant que distributeurs, nous ne
sommes pas responsables du produit mais de sa commercialisation
",
poursuit-il. Or, les deux extrémités étant fermées, il n'est pas possible
d'introduire un objet après sa fabrication. "Il n'est pas question de mettre cette
affaire sous étouffoir" et l'enquête permettra "d'améliorer la
sécurité alimentaire
", s'est félicité le directeur du magasin.

"Nous avons ainsi pu retrouver le numéro du lot, déterminer d'où il venait, et demander aux service vétérinaires du Lot et à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes de Montpellier de faire des analyses ", a ajouté Jean-Paul Marty.